• Rien ne va bien sur la planète malmenée par les hommes et je me réfugie dans la fréquentation des bons auteurs. Mais lire, rien que lire, jour après jour, voilà qui m'assèche, et d'abord le gosier !

    Téléphone : Normatrans m'informe de la livraison, demain matin, de la palette très attendue de vins d'Alsace. Youpee ! Aussitôt je préviens les copains volontaires pour m'assister dans le maniement des cartons, et par le présent billet j'avise les heureux acheteurs : Venez chercher vos trésors vendredi six novembre de 17 à 19 heures ou samedi sept de 16 h à 19 heures...

    Les bons vins, comme toutes les bonnes et belles choses, réveillent et enrichissent notre sensorialité, magnifient notre vie et nous libèrent de la routine des jours comme du bourbier de la consommation de produits frelatés, mutilés, etc etc... 

    Je me souviens du gérant d'un restaurant (à prétention gastronomique, s'il vous plaît). Son patron lui avait demandé de commander un vin de nos récentes sélections. Un jour où je déjeune là, je demande la carte des vins... Le gérant l'apporte et je m'étonne en voyant la mention d'un vin de coopérative. Le gérant me dit spontanément : "Ah oui ! Je n'avais plus de Riesling de chez Pierre Frick, j'en ai acheté à la coopérative, mais regarde : c'est toujours de Pfaffenheim !" (Avec environ 100 mg/l de SO2 en plus et pas mal de sucre de betterave, aurais-je pu ajouter, avant de lui demander si au moins il avait goûté avant d'acheter).  En fait, je n'ai rien dit du tout : de telles démonstrations de naïve ignorance me laissent sans voix.

    Conclusion : les bons vins, on les boit à la maison !

    TRINK !

    Pierre Paillard

    P.S : je signale un AOC Pic St Loup (2013), sous le nom poétique suivant : Ikebana zélige-caravent (Je ne connaissais pas ce domaine, cliquez donc ici). Je l'ai dégusté à la cave de Ronan Datin (Rouge et Blanc, 5 rue St Sauveur à Caen) et j'ai été ébloui ! Nez puissant, complexe, plaisant ! Bouche riche, ronde et harmonieuse : la classe ! A 15 € la bouteille, c'est à servir sur une bonne viande, un jour de fête... (mais ce vin suffit pour créer la fête !)

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires