• Le temps n'était pas au rendez-vous, et surtout le calendrier des "courses de la liberté" a entraîné une grande difficulté de circuler à Caen. Mais mon chauffeur Matthieu Dorr et moi avons fait honneur aux vins (non sulfités, ou si peu !) des vignerons présents comme aux chocolats d'Emilie.

    Les vins d'Anjou du domaine Mosse sont toujours excellents. Une très belle découverte : les vins splendides de Laurence Escavi en Languedoc. Le rapport de la qualité au prix est inattendu... Voici des vins de haute gastronomie que tout un chacun peut s'offrir...

    Que dire de Laurent Herlin, j'ai déjà tant parlé de ses Bourgueil ! Une heureuse surprise : le millésime 2017 de ce Tsoin-Tsoin peu alcoolisé qui fait souvent mon ordinaire, eh bien, ce 2017 est  riche de tannins souples et meuble agréablement la bouche...     A essayer !

    Pour les vins et les chocolats, acheter à l'éméché.

    La dégustation du 9 juin chez l'éméché

    Ci-dessus, Emilie guide la dégustation de Laurent.

    TRINK !

    P.P

     

     


    votre commentaire
  • Oyez, ô amatrices et amateurs de vins authentiques !

    Ce samedi 9 juin, de 10 h à 20 h, à l'éméché (pardon : LES METS CHAIS) au 26 rue des jacobins à Caen, trois vignerons ouvriront leurs bouteilles pour vous permettre de déguster leurs vins.

    Et quels vignerons ! Laurent Herlin, en appellation Bourgueil, déjà apprécié, et combien !... par nos papilles... Joseph Mosse, le fils de René et Agnès Mosse, grands vinificateurs de l'Anjou : je les ai découverts avec bonheur voici plus de vingt ans ! Et puis Laurence Escavi, vigneronne dans le Gard : bienheureuse surprise, elle vinifie un Grenache à moins de 10° d'alcool !

    Il y aura aussi une chocolatière : j'en salive déjà...

    Jean-Charles Halley, le patron de l'éméché (que je n'ai pas encore vu ivre, pourtant) ne propose que des vins bios et une remarquable sélection de vins "natures", c'est-à-dire non levurés et non sulfités. On peut manger sur place (bio bien sûr).

    Je viendrai après ma sieste, conduit par un chauffeur. Je vous donne rendez-vous vers 16 h et je compte sur vous.

    TRINK !

    Pierre Paillard


    votre commentaire
  • C'est entendu je ne m'occupe plus de rien mais ce matin, par acquit de conscience, j'ai téléphoné au domaine Lapierre, et me suis enquis de l'état des stocks. Bien m'en a pris !

    Car dans les rosés et les blancs, le tarif mentionne des millésimes 2016 et des 2017. Or Sylvie, la gestionnaire du stock, m'a indiqué ceci : au vu des nouvelles commandes reçues, les millésimes 2016 seront sans doute vendus début juin. Comme les 2017 sont au même prix que les 2016 (dans la même appellation), et comme de plus nous n'avons pas goûté ces vins et que nous n'avons aucune raison de préférer les uns aux autres, l'alerte n'est pas dramatique.

    Et honni soit le grincheux qui viendra se plaindre d'avoir reçu un millésime plutôt que l'autre !

    Pour terminer ce billet, je suis heureux d'avoir reçu une longue critique, fouillée, argumentée, documentée... et du "poème" de François Morel et de la journaliste que j'ai citée, je vais étudier tout cela, le ruminer et vous tenir au courant.

    Les aventures du sapeur Camember ne font que commencer !

    TRINK !


    votre commentaire
  • Bonjour !

    Je sors un peu de ma retraite pour aider les initiatives de Catherine Frémont, Karin Sidler et Yohann Leforestier, qui regroupent des commandes de vin des Cévennes du domaine Lapierre. Je les remercie de cette fidélité au principe de partage qu'actualisent ces achats groupés. Yohann a fait le plein de commandes. Karin et Catherine ont commencé à en recueillir et la date limite de réception des commandes accompagnées de leur règlement est le 2 juin. D'ailleurs je note avec plaisir que l'AMAP locale relaie cette initiative. Donc, pour les Hérouvillais, joindre Marc Lecolley,105, impasse du Hamel, 14200 Hérouville. Tél : 06 33 77 20 20.

    Je précise ne pas avoir goûté les vins proposés à la vente cette année. J'ai cessé toutes activités bachiques et je ne bois d'ailleurs plus les vins de ce domaine, trop alcoolisés pour moi (ce pour des raisons de santé). Tout ce que j'en peux dire c'est que si nous ne fûmes pas déçus par le passé nous ne saurions préjuger de l'avenir. A bon entendeur, salut !

    Voici les vins en question, vendus par cartons de six (on ne panache pas). Tous sont labellisés IGP Cévennes. Les prix sont franco pour un carton.

    ROUGES  : Quiétude Merlot 2017 sans sulfites ajoutés, 14° alcool, 23 €. Quiétude Grenache 2017 12, 5° d'alcool (sulfité) et 21 € le carton de six. Ataraxie Merlot 2017 sans sulfites ajoutés, 14° d'alcool et 27 € le carton.

    ROSéS : - Syrah 2017, 13° d'alcool, 23 € - Cinsault 2016, 11,5°, 21 € - Cinsault 2017, 11,5 d'alcool  et 21 € le carton.

    BLANCS : Quiétude Grenache 2016, 14° d'alcool et 24 € le carton - Quiétude Grenache 2017, 14° d'alcool et également 24 € le carton - Allégresse (Gewurztraminer) 2017, 12,6° d'alcool et 27 € le carton. 

    Tous les vins sont levurés avec des levures homologuées par Nature et Progrès. Seuls deux rouges sont sans sulfites ajoutés. Enfin, vos commandes doivent être expédiées pour le 2 juin date de rigueur, accompagnées de votre chèque de règlement à l'ordre du domaine Lapierre. La règle ne change pas : pas de règlement, pas de vin !

    La distribution du vin aura lieu les vendredi 22 et samedi 23 juin.

    Pour l'agglomération de Caen, commander via  Catherine et Bruno Frémont  Hameau de Roncheville   14860 Bavent  02 31 78 84 22 et aussi    07 82 66 70 41 (mais pour Hérouville, voir plus haut).

    Pour le pré-bocage, commander via :
    Sidler Alex et Karin
    30 Route de Vire
    Le Pissot - Jurques
    14260 Dialan sur chaîne
    Tél: 02.31.77.76.95
     
    TRINK !
     
    Pierre Paillard

    votre commentaire
  •  NE PAS RATER !!! (remerciements à Georges Fauvel pour le lien) :

    https://www.franceinter.fr/emissions/le-billet-de-francois-morel/le-billet-de-francois-morel-18-mai-2018

    A lire également (ouvrages disponibles à la bibliothèque municipale de Caen la Mer dès le 25 mai : je les lui rendrai le 24),

    de Véronique Richez-Lerouge :

    - LA VACHE QUI PLEURE ! (Retour au lait naturel, une question de santé) aux éditions du Nouveau Monde, 2016, 18 €

    - AOP (main basse sur les fromages) Erick Bonnier éditeur, 2017, 20 €

    Si vous avez des informations pertinentes sur l'état de la question, merci par avance de bien vouloir me les transmettre...  

    TRINK !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique