• L'avenir du blog d'avant-boire

    L'avant-boire c'est, dans le présent, la tension vers les soifs et les plaisirs à venir... Juste en ce moment précis d'élaboration de ce texte, je me souviens n'avoir plus en mon cellier une seule bouteille de poiré du Domfrontais, il me faudra vite téléphoner chez Pacory ! Affaire à suivre... On voit ainsi comment cette tension amène à prolonger la pensée par des actes...

    Ce blog réunit une "communauté" de lecteurs se reconnaissant dans ses valeurs et ses objectifs : plus de 70 personnes sont inscrites à la lettre d'informations (infolettre)... Je ne sais combien participent aux groupements d'achats, puisque les commandes sont souvent regroupées avant de me parvenir. Et cette communauté n'est pas virtuelle : quand j'annonçai mon retrait des opérations concrètes, de nombreuses marques d'amitié m'ont été faites. Elles m'ont beaucoup touché et, encore plus, les offres spontanées pour prendre le relais.

    C'est pourquoi nos soirées de dégustation vont se poursuivre...

    La présence confirmée de professionnels à nos soirées est un "plus", que j'aimerais pouvoir compléter par la présence de personnes ayant le diplôme d'oenologue (vous savez, ma femme m'appelle le "jamais content".) Il est vrai que nos jeunes cavistes, passionnés et compétents, rencontrent les vignerons chaque fois que possible, et nous apportent un lien avec le monde du vin que je ne puis plus guère assurer. De plus, entre eux ils se comportent en collègues et non en concurrents, ce fait mérite d'être signalé. Il est vrai encore que le vin devient un "produit" comme les autres, surtout depuis qu'ont été publiées un peu partout les quantités de résidus de pesticides qu'on y trouve (s'il n'y avait que celà !) Une approche scientifique ouverte, en complément de l'approche gustative, est donc souhaitable, sinon nécessaire.

    Aux côtés des professionnels, je souhaite que soient des nôtres, comme par le passé, des personnes impliquées dans une démarche collective (AMAP, coops bios), inspirées par une démarche de solidarité avec les producteurs, vignerons et paysans, avec le souci du "juste prix". Sans me dissimuler que ce "juste prix" n'existe guère, du moins en ce qui concerne le vin. J'y reviendrai... Mais du moins pouvons-nous chercher un rapport satisfaisant entre la qualité et le prix, la qualité (biologique et gustative), étant bien sûr et toujours privilégiée. C'est ma philosophie, qui passe aussi par le partage...

    Je souhaite en tout cas connaître vos sentiments, lecteurs de ce blog. Comme j'ai entrepris un travail d'écriture, centré sur mon expérience du monde bio et alternatif (presque un demi-siècle !), de ses réalités, de ses problèmes comme de ses enjeux, il m'importe de savoir si cette publication vous intéresse... N'hésitez donc pas à me laisser un commentaire ci-dessous.

    En l'espoir de vous lire bientôt, je lève mon verre à notre santé !

    TRINK !

    Pierre Paillard


  • Commentaires

    1
    fred
    Mardi 21 Janvier 2014 à 21:44

    bien sur que je porte de l'interet à ce que tu ecrit


    le fred

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    claire guilbert
    Mardi 21 Janvier 2014 à 22:19

    Bonne nouvelle que de savoir que les dégustations vont continuer, y aura t'il encore un peu de place pour les non pro  de la bouteille ?

    Suis déja toute ouîe pour entendre raconter le monde bio et ses turpitudes !

    3
    isa
    Vendredi 24 Janvier 2014 à 10:00

    Essentiels les liens que tu as su tisser autour de la dive bouteille et cette réflexion éthique par rapport à la qualité et les circuits de distribution. Ils doivent perdurer,  ils créent une "culture partagée" autour de cette thématique dans un réseau de proximité. MERCI; Isa- amie Servas et AMAPienne

    4
    Samedi 25 Janvier 2014 à 16:47

    Merci, Isa.

    Ton commentaire explicite parfaitement ce que j'essaie de faire, avec mes tout petits moyens, animé par le souci de qualité des produits, de transparence des échanges et de qualité des relations, mais aussi d'intelligence de "ce qui se passe" comme de ce qui nous est proposé, au-delà des étiquettes...

    Tu évoques SERVAS, association à laquelle j'appartiens aussi (depuis plus de 20 ans), et je m'empresse de donner ici un lien qui permette d'en savoir plus : http://www.servas-france.org/

    Quant aux AMAP, je crois que tout le monde ici les connaît, je vais mettre par prudence un lien sur le blog.

    5
    ecoverger
    Dimanche 26 Janvier 2014 à 16:47

    Merci Pierre pour le travail accompli!

    J'en profite pour signaler http://www.amap-bn.fr/Invitation-a-l-assemblee-generale-450

    de manière à échanger sur les AMAP

    Bien amicalement

    @+Bruno

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :