• BIENVENUE SUR LE BLOG DU VIN AUTHENTIQUE

    Ci-dessous, les actualités...

  • OYEZ,  ô amateurs de vins vivants, amis de toute ivresse lucide !

    Le 27 octobre dernier, comme il avait été indiqué, Bruno, président de l'AMAP d'Hérouville, Michel, vieux routier des alternatives utiles et enfin moi-même,  brasseur de nuées et ici en position de secrétaire, avons dégusté, munis de crachoirs et comme il se doit très respectueux des injonctions ministérielles en matière de prévention du fléau planétaire (j'ai nommé le virus qui terrorise les peuples), nous avons dégusté, disais-je, les vins d'Anne et Jean-Claude Beirieu, en leur présence et sans qu'ils aient à aucun moment fait mine de vouloir influencer le jury.

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    MAUZA' ÏC 2019 : cépage Mauzac, 11° d'alcool, SSA (Sans Sulfites Ajoutés)

    Oeil : or très très pâle, l'ombre d'un très léger flou (vin non filtré, ce qui assure l'enrichissement du vin et son équilibre).

    Nez : floral (fleurs blanches), assez intense, légèrement miellé.

    Bouche : attaque nerveuse, on retrouve le nez de fleurs blanches, bel équilibre, fraîcheur persistante et longueur en bouche. 

    Conclusion : beau vin, servir à 8 ou 10 ° pour l'apéritif ou sur des fruits de mer.

    Glose du blogueur : je le servirai aussi sur des fromages frais de chèvre ou de brebis. A 8, 50 € la bouteille et si peu de degré alcoolique, et surtout sans sulfite ajouté (!!!), ce vin figurera dans mon fonds de cave, nécessairement...

    0-0

    GLOU-GLOU 2016 (cépage Mauzac, 11° d'alcool, SSA). Ce vin est un pétillant naturel (12 grammes de sucre résiduel par litre).

    Oeil : or pâle, bulles très fines, collerette de mousse, très léger flou (vin non filtré).

    Nez : frais, fleur blanche et pomme verte.

    Bouche : fraîche, arôme de pomme très prégnant, bulle soyeuse, très légère amertume en fin de bouche et surtout belle longueur en bouche : permanence du goût de pomme. 

    Conclusion : beau vin : surprenant et rafraîchissant. Pour l'apéritif et en toute occasion. A 11 € la bouteille, mérite l'expérience...  

    0-0-0

    LA BOHÊME 2015 (cépage Mauzac, 8,5° degrés d'alcool, SSA).

    Oeil : or, bulles rares et très fines, très légère brillance.

    Nez : très fin, moyennement intense, fleurs blanches miellées évoquant un caramel au lait.

    Bouche : belle bouche harmonieuse (équilibre acide-sucre réussi), fruits confits, caramel. Long en bouche...

    Conclusion : très beau vin, à servir à 10° C. Avec crêpes ou sur une brioche peu sucrée. Peut servir de dessert à lui seul ! S'accorderait avec le camembert (essayez... et parlons-en). 

    Glose du blogueur : Ce vin, élaboré selon la méthode ancestrale, n'a plus le droit de se nommer Blanquette de Limoux méthode ancestrale puisque, comme je l'ai écrit le mois dernier, légalement cette appellation habille désormais le vin produit (et non plus élaboré) selon les facilités industrielles et en vertu de la novlangue illustrée par George Orwell. Eh bien, le Ministère de la Vérité a tranché ! C'est pourquoi, interdit de son terroir, ce vin magnifique dut se faire bohémien pour survivre ! Mais je prends un risque à vous révéler cela : serai-je étiqueté complotiste et mis au ban de la société bien-pensante ?

    0-0-0-0

    LA FLEURIE 2016 (cépage Mauzac, 8, 5° alcoolique, SSA)

    Oeil : or pâle mêlé de vert, légères bulles, transparence de verre dépoli. 

    Nez : peu intense, fleur de sureau très présente, et on retrouve la pomme derrière. Nez intéressant...

    Bouche : fraîcheur et belle amertume (assèche très légèrement le palais). On retrouve le sureau. Equilibré, long en bouche.

    Conclusion : en apéritif et sur dessert sucré (au chocolat). Servir à 9 ou 10° C. Ce vin très intéressant mérite d'être essayé.

    0-0-0-0-0

    CAYROL 2019 (cépages : 50 % merlot, 50 % cabernet sauvignon. 13, 5° d'alcool, et bien sûr SSA).

    Oeil : belle robe rouge intense (cassis), collerette rose tyrien. Beaucoup de larmes sur les parois du verre (richesse en polyphénols). 

    Nez : puissant, fruits noirs un peu séchés (pruneaux), amande. Ce nez est très plaisant.

    Bouche : attaque nerveuse et tannique. Bel équilibre en devenir : les tanins sont très présents mais sans agressivité. Equilibre gras-acide, et on retrouve les fruits noirs confits. Belle longueur en bouche.

    Conclusion : très beau vin, à boire maintenant (servir à 16°) sur viande en sauce ou bonne viande rouge (agneau). Se bonifiera au vieillissement en bonne cave. 

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    Gloses générales du blogueur :

    1) Ces vins de faible degré alcoolique (pour les blancs) et tous dépourvus de sulfite ajouté (vins "nature"), sont vivants, et "plus que bios". Ce sont même des vins de santé : ils n'alourdissent pas la digestion (je parle par expérience personnelle).

    2) Ces vignerons ont su vinifier de façon étonnante le cépage mauzac, propre à leur région languedocienne, . "Proscrits" par leur rejet de la réglementation, vidée de son sens, leurs vins sont donc déclarés en vins de table. Alors qu'en fait ils  expriment fidèlement le génie de leurs terroirs. 

    3) La Bohême, la Fleurie et le Mauza'ïc, peu alcoolisés, sont de bons vins d'initiation pour les enfants (grands adolescents : que l'on ne m'accuse pas, je vous prie, de corrompre la jeunesse).

    4) Les prix sont très raisonnables pour cette rare qualité : tous les vins sont à 11 € la bouteille, sauf le Mauza'ïc à 8, 50 € ! 

    4) Dans la logique de circuit court qui est la nôtre, consommer les vins de tels vignerons, en rupture avec les mensonges administratifs, attachés à la plus haute qualité possible, me paraît "oeuvre pie" (est-ce que ça se dit encore ?). La fidélité de leurs clients garantit la pérennité de leur oeuvre de conservation, au sens noble du mot.

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    PROPOSITION

    Anne et Jean-Claude Beirieu, quittant Hérouville sans avoir pu rencontrer et régaler les Amapiens, m'ont laissé les cartons qu'ils détenaient, à charge pour moi de les proposer aux amateurs. J'ai donc constitué huit "cartons-découverte" (cartons de six bouteilles contenant tous chacun des cinq vins dégustés ici, plus une bouteille aléatoire pour compléter le carton.

    Prix du carton-découverte : 63, 50 €. Chèque libellé à l'ordre de "domaine Beirieu", remis à mon domicile lors de l'enlèvement. Réservez au plus tôt, s'il vous plaît, votre carton de préférence par courriel ( il n'y a que huit cartons disponibles).  A partir de ce lunidi, je serai disponible tous les jours de 16 heures à 19 heures... et n'oubliez pas de cocher, sur votre attestation dérogatoire, la case des achats de première nécessité.

    TRINK !

    Pierre Paillard

    ecrivin@gmx.fr

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Hélas !

    La règlementation étant ce qu'elle est, le Café des Images (à son grand regret et au nôtre) ne pourra recevoir notre ami vigneron ce soir !

    Cependant, dès ce soir à mon domicile et de 21 heures à 6 heures du matin (respect du couvre-feu oblige), le président de l'AMAP et moi-même dégusterons ces vins et rédigerons des fiches de dégustation que je mettrai demain (ou plus tard) en ligne sur ce blog...

    Puis, en novembre, nous organiserons un groupement d'achat, pour notre plaisir et aussi pour manifester notre solidarité à ce vigneron durement éprouvé, comme tant d'autres, par les restrictions apportées à son  activité. Pourtant elle est de salut bachique...

    TRINK !

    Pierre Paillard

    P.S : Naturellement, le président et moi respecterons la distanciation sociale et dégusterons avec une paille, traversant le masque par un trou percéacétéfé.


    votre commentaire
  • Bonjour !

    Il me paraît opportun de publier ci-dessous le texte envoyé aux adhérents de l'AMAP d'Hérouville voici quelques jours.

    "Consommateur "bio" depuis 1965 et grandi dans le monde du vin, en 1984 j'ai initié des groupements d'achats de vins "bios" à Hérouville. J'ai vite compris que sous le même vocable des réalités bien différentes apparaissaient. Je n'ai cessé, jusqu'au seuil des années 2000, de traquer les meilleurs vinificateurs. Le domaine Pierre Frick est de ceux-là. Je bois leur vin depuis 1985 et j'ai été le témoin d'une progression ininterrompue vers l'excellence.  J'ai demandé à Chantal et Jean-Pierre Frick de présenter un carton-découverte...

    Aujourd'hui j'ajoute ceci : j'ai mis des années avant de comprendre que l'enseignement universitaire de la dégustation était la transmission d'un formatage du goût. Et j'ai découvert au fil du temps des vignerons audacieux et talentueux qui ont brisé les codes et révélé une toute autre expression du terroir, des nuances plus fines et surtout des vins plus goûteux, plus digestes, bref sans "effets secondaires" désagréables.

    Parmi ces pionniers, Marcel Lapierre, Pierre Overnoy, Anselme Selosse, Philippe Pacalet pour les plus notoires... enfin le couple indissociable Jean-Pierre et Chantal Frick. Je les laisse parler !

    Lettre de Chantal Frick (extrait) :

    Bonjour Pierre,

    Voici une proposition de colis découverte.

    J'ai exclu le Pinot Noir et le Crémant d'emblée, moins connus pour l'Alsace.

    Sur les 6 cuvées, il y a 2 vins plus "moelleux", Gewurztraminer et Pinot Gris, qui restent dans des repères plus connus pour ces deux cépages, à la différence que les taux de sulfites sont bas pour des vins à sucre résiduel.

    Le Pinot Blanc 2018 et le Riesling 2016 Beiner sont des vins faciles d'accès, proches aussi de ce que l'on connait pour l'Alsace, avec des bouches bien plus détendues grâce au niveau faible de sulfites.

    Les deux dernières cuvées sont des Purs Vins, c'est-à-dire qu'il n'y a aucun ajout de sulfite (ni en élevage, ni à la mise en bouteilles). C'est l'orientation que nous prenons pour 90 % en volume de nos vins actuellement. L'Auxerrois Carrière est en pressurage direct, tandis que le Sylvaner a bénéficié d'une cuvaison en grappes entières pendant 7 jours avant le passage au pressoir. Ce travail en macération est notre orientation actuelle pour la plupart des vins "blancs", pour que les levures indigènes soient nourries par l'ensemble du raisin et fassent une fermentation active et complète, qui facilite l'abandon des sulfites.

    Cette gamme de 6 vins représente ainsi une photographie d'une évolution de méthode d'élevage sur une décennie.

     

    PROPOSITION  DE  COLIS  DECOUVERTE

    PINOT BLANC 2018                                                         75 cl                         12,50 €    

    Alcool : 12,8 %     Acidité : 4,4 g/l    Sucre résiduel : 2,2 g/l

    Sulfites totaux : 20 mg/l

    Robe jaune clair – nez dense de fruits jaunes, de noix de coco, de biscuit et de pierre calcaire, avec des touches fumées et iodées - bouche nourrie, tendue et tonique, avec  une finale saline - saveurs de pierre calcaire et de pêche jaune.

    Température conseillée : 12° C

    Accompagnement

    Apéritif, poissons snackés, dips de légumes, émincé de poulet au citron, chèvre frais

    RIESLING  2016  Beiner                                                 75 cl                         12,50 €    

    Alcool : 12.5%   Acidité : 7.3 g/l AT   Sucre résiduel : 7.4 g/l

    Sulfites totaux : 20 mg/l

     Avec apport de 80 % de raisins 2016 AB d’un collègue en viticulture biologique

    Robe jaune clair – arômes intenses  de fruits exotiques et d’églantine avec des notes crayeuses – bouche équilibrée, mûre et tonique – saveurs de fruits rouges cuits (fraise), de pêche blanche et de zest d’agrumes -  finale fraîche et saline avec des notes de pain grillé.

    Température conseillée : 10 °C

    Accompagne

     Rillettes de poissons, poissons en sauce, viandes blanches, tartes aux légumes

    SYLVANER   2018  Macération –Pur Vin                     75 cl                            14,50 €    

    Alcool : 12.5 %    Acidité : 5.8 g/l AT

       Sucre résiduel : 0.0 g/l

    Sans sulfites ajoutés

     

     Couleur jaune paille – nez fin d’agrumes et de fleurs mellifères –vin frais à la bouche ample et sphérique, avec une légère granulosité tannique – saveurs d’agrumes et d’épices douces, avec des notes de pierre calcaire- belle persistance saline.

    Température conseillée : 12 °C

    Accompagnement

     Poissons crus, viandes séchées, terrines, tarte ou wok de légumes

    AUXERROIS  2018  Carrière  - Pur Vin                      75 cl                                14,50 €    

    Alcool : 14,6 %     Acidité : 4,3 g/l    Sucre résiduel : 2,2 g/l

    Sans sulfites ajoutés

    Robe jaune d’or  - nez intense d’herbes aromatiques (touches mentholées), de pêche blanche et de petits fruits rouges – bouche riche, souple et tendre, portée par une belle fraîcheur et de petits amers – vin sec aux saveurs d’amande blanche et  de fruits jaunes, avec des notes de caramel blond. 

    Température conseillée : 10 °C

    Accompagnement

    Apéritif, salades composées (olives noires, anchois), viandes blanches, fromages

    GEWURZTRAMINER    2013                                    75 cl                                     14,50 €

    Alc.  11,7 % -   Ac.  5,5 g/l AT -   S.34,4 g/l

    Sulfites totaux : 33 mg/l

    Robe jaune  or brillant –arômes intenses d’épices,  de roses fraîches, de poire, d’abricot, de pêche blanche et de citron bergamote avec des touches fumées- vin fondu, tendre et frais à la fois, aux saveurs de gingembre frais, de confit de roses, de pêches jaunes, de lychees et de pomelos – longue finale tendre, fraîche et épicée.   

    Température conseillée : 10 °C

    Accompagnement

     Apéritif, cuisines exotiques et sucrées- salées, fromages (maroilles, munster, bleu)-à déguster aussi pour lui-même.

    PINOT GRIS  2011 ROT MURLE                              75 cl                                      15,50 €   

    Alc. 12,8 %  -  Ac. 5,2 g/l AT  -  S. 20,9 g/l 

    Sulfites totaux : 51 mg/l

    Robe jaune paille – nez intense de fruits jaunes cuits (poire), de fruits secs et de massepain avec des touches fumées  et miellées – vin ample, frais et minéral avec une légère sucrosité – saveurs d’agrumes confits  et belle longueur sur la minéralité, la fraîcheur et une fine touche de pomelos.

    Température conseillée : 10 °C

     Accompagnement

    Apéritifs, viandes blanches en préparation sucrée-salée, tajines  aux fruits secs.

    "Consommateur "bio" depuis 1965 et grandi dans le monde du vin, en 1984 j'ai initié des groupements d'achats de vins "bios" à Hérouville. J'ai vite compris que sous le même vocable des réalités bien différentes apparaissaient, je n'ai cessé jusqu'au seuil des années 2000, de traquer les meilleurs vinificateurs. Le domaine Pierre Frick est de ceux-là. Je bois leur vin depuis 1985 et j'ai été le témoin d'une progression ininterrompue vers l'excellence.  J'ai demandé à Chantal et Jean-Pierre Frick de présenter un carton-découverte, je leur laisse la parole".

     Pour 84 €, vous avez avec ce colis une introduction à un autre monde !

    TRINK !

    Pierre Paillard   ecrivin@gmx.fr

     


    votre commentaire
  • Oyez, oyez gentes Dames, charmantes Damoiselles et beaux Damoiseaux, toutes et tous amoureux de la Dive Bouteille !

    Car ceci est une belle histoire, et vous pourrez même la continuer...

    Un matin de l'été 1986, Michel Lagrange et moi nous promenant sur le marché de Toulouse, fîmes la connaissance d'un jeune vigneron "bio" faisant déguster ses vins rouges et blancs, dont sa Blanquette de Limoux, méthode ancestrale... Nous goûtâmes, évidemment, et fûmes conquis. Le jeune vigneron est moins jeune à présent mais vinifie toujours, et même de mieux en mieux, des vins très appréciés des connaisseurs : aussi mon palais n'a-t' il jamais perdu longtemps le goût de sa blanquette effervescente.

    Hélas, il fut trahi par l'irrésistible progression de la novlangue : comme les procédés d'obtention de la "méthode ancestrale" et l'industrialisation du vin sont incompatibles, il fut décidé en haut lieu... et entériné par sceau officiel, que l'appellation "méthode ancestrale" serait étendue aux vins majoritaires, nés  du formatage industriel, et ce par légale usurpation d'identité...

    La tromperie aide le commerce, c'est bien connu ! Et la tromperie officielle, nous connaissons... Bref, pour se démarquer, Jean-Claude, qui persiste à vinifier à l'ancienne, a donc nommé son vin "la Bohème"...

    Ce vin bohémien, ce sans-papiers, c'est autre chose que le "produit" officiel, croyez-moi ! Soyez contents, bientôt il viendra à vos gosiers ! Ainsi pourrez-vous donner une suite personnelle à mon histoire...

    Jean-Claude et Anne Beirieu seront des nôtres le mardi 27 octobre. De 18 heures à 19 heures, ils feront déguster leurs vins lors de la permanence de l'AMAP, au tiers-lieu du Café des images. Dégustation ouverte à toutes et tous, Amapiens ou non...

    Qu'on se le dise !

    TRINK !

    Pierre Paillard


    votre commentaire
  • Bonjour,

    Voici la "marche à suivre" sûrement éprouvée par une pratique de plusieurs décennies.

    Remarque préalable : l'unité de commande est le carton de six bouteilles. Le panachage est possible.

    1) Vous rédigez votre commande sur papier libre, vous comptez et recomptez, puis vous rédigez le chèque de règlement à l'ordre de : Domaine Pierre Frick (vérifiez bien le montant de la commande et le chèque). Sur le papier de votre commande, vous n'oubliez pas de donner, outre vos nom et votre adresse, vos numéro de téléphone et e-mail. Ces données sont indispensables. Par avance je vous remercie de me simplifier la tâche !

    2) Vous mettez sous enveloppe le détail de votre commande avec le chèque et vous  postez cela dès que possible à Pierre Paillard 133, rue Eugène Quesnel 14200 HEROUVILLE ST CLAIR.

    3) La date limite de réception de vos commandes est le jeudi 15 octobre. Ce soir là, je commencerai leur vérification et la conformité de chacune avec le montant du chèque. Ensuite je préparerai le récapitulatif de toutes les commandes et le transmettrai par courriel au domaine Pierre Frick.

    4) L'expédition du vin, vraisemblablement sous palette filmée, a toujours lieu en début de semaine (pour éviter que le vin ne passe un week-end en entrepôt), sans doute la dernière semaine d'octobre ou la première semaine de novembre.

    5) Le vin sera livré à mon domicile en milieu ou en fin de semaine. Je vous préviendrai par courriel de la date et des heures  auxquelles vous pourrez venir chercher votre ou vos colis (bien sûr, tout est en cartons de six bouteilles). Votre facture sera jointe à votre colis.

    5) Le vin étant "enlevé", j'enverrai alors l'ensemble des chèques au domaine Pierre Frick.

    Notes très importantes :

    1) Cette procédure est rodée et depuis 1985 nous n'avons eu aucun litige ni avec le domaine Pierre Frick ni avec aucun de ses clients.

    2) Vous avez presque deux semaines pour commander et grouper les achats éventuels de vos connaissances. Mais s'il vous plaît, dès que votre commande est arrêtée, postez moi l'enveloppe sans attendre : ainsi pourrai-je commencer plus tôt la vérification. Et si je relève des erreurs, j'aurai le temps de vous prévenir et vous le temps de rectifier !

    3) cette "marche à suivre" est destinée aux Amapiens renvoyés au blog pour passer commande. Normalement les informations pratiques sont envoyées par infolettre. J'invite les Amapiens et Amapiennes qui voudraient être tenus au courant de mes activités à inscrire leur e-mail dans la case prévue acétéfé sousle nom INFOLETTRE. 

    4) A l'attention des Amapiens d'Hérouville : Le carton-découverte coûte 84 € et non pas 89 € comme précédemment indiqué. Veuillez pardonner mon oubli de l'arithmétique élémentaire !

     TRINK !

    Pierre Paillard

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique