• BIENVENUE SUR LE BLOG DU VIN AUTHENTIQUE

    Ci-dessous, les actualités...

  • ... qu'il assure une soirée mensuelle de dégustation au Café des images, tous les 1er vendredi du mois.
    En collaboration avec le chef, le menu de ce mois ci :
    Fin Tartare de bœuf a l'italienne
    Poisson poêlé... Avec sa garniture printanière
    Choux pâtissiers et son craquelin de sésames

    Ce plat sera accompagné de vins naturels du Rhône et de Bergerac. La formule comprends le menu complet et deux verres de vin.

    Je n'en sais pas davantage et je ne pourrai être là demain, mais si le coeur vous en dit...

    TRINK !

    Pierre Paillard


    votre commentaire
  • Les objectifs immédiats de nos groupements sont clairs :

    1) Nous fournir en bons vins pour toutes les occasions de la vie.
    2) Economiser sur le port.                                                                  3) Nous montrer solidaires des vignerons ayant choisi la plus haute qualité parmi les producteurs « bios », dans un bon rapport de la qualité au prix.

    Le 30 avril, chez Catherine et Bruno Frémont, nous étions huit à débattre de la pérennité de nos groupements d'achats. D'autres personnes n'ont pu venir mais nous ont fait des propositions.

    Je constate avec plaisir que des abonnés à ce blog, le plus souvent des amis, souhaitent et la pérennité des groupements d'achats et me décharger au maximum : en particulier de la logistique (gestion des commandes et remise aux acheteurs).

    Pour l'agglomération de Caen, Catherine et Bruno Frémont (Bavent, hameau de Roncheville) nous offrent leur aide... et leur hangar. A Jurques et pour leur région, Karine et Alex Sidler feront de même... Des amis à Ouistreham sont volontaires pour recueillir et même recevoir des commandes. Dominique Syren s'est portée volontaire pour gérer les petites commandes... (Je ne m'occuperai plus du tout de la commande de vin des Cévennes. C'est trop lourd.)

    Une équipe est donc en train de se constituer, et j'accepte volontiers d'assurer la relation avec les vignerons, mais il faudra quelques mois pour que cette équipe trouve sa cohésion et se répartisse les tâches. Déjà : je m'absente jusqu'à fin mai, ensuite les vacances viendront vite pour la plupart d'entre vous.

    Je vous invite à réfléchir avec moi à une question fondamentale, celle du SENS de notre action. Cette question du sens me motive et j'ai jusque-là préféré en témoigner en actes plutôt qu'en paroles. Je n'ai pas choisi les vignerons sur le seul critère de la qualité de leur vin : par exemple Jean-Pierre et Chantal Frick sont depuis toujours très investis dans le combat écologique concret, la défense des paysans du monde...

    Chercher avant tout le petit vin sympa pas cher ne fut jamais ma priorité. Lier une solidarité avec des vignerons exemplaires, qui élèvent du vin bon et sain (et que je peux me payer !), me semble fondamental, surtout en ce temps d'incertitude : combien de domaines vignerons vont disparaître, après deux années consécutives de gel ? Quel sens a mon acte d'achat ? Qui j'aide à vivre, ou qui je cautionne, en achetant ici plutôt que là ?

    Une réflexion partagée est nécessaire sur le sens civique, voire politique, de l'acte d'achat, réflexion élargie à l'examen critique de ce que veut dire "bio" et à la disparité des cahiers des charges, accompagnée du parti-pris de questionner les tabous du monde bio : par exemple l'omniprésence des emballages en plastique et le silence assourdissant à propos de leur éventuelle nocivité ? L'affaire (classée) des biberons au bisphénol A ne serait-elle pas un arbre qui cache une forêt ? Les blés bios, quasiment tous hybrides et trop riches en gluten, ne posent-ils pas problème ? Bien sûr tout cela bouscule un paysage mental très consensuel.

    N'est-il pas temps de dénoncer la novlangue du monde dominant ? Exemple : la farce du développement durable ! N'est-il pas temps d'interroger les présupposés de la pensée dominante et d'examiner les pistes ouvertes par une autre lecture du vivant ?

    Il me paraît enfin nécessaire d'essayer de nous relier à tous les groupes organisés pour promouvoir un mieux-vivre (soit : vivre ensemble mieux !). Comment faire ? Qui propose quoi ? L'objectif serait de développer les convergences pour la définition globale d'une politique de la vie, exprimée en actes.

    Je souhaite des échanges, un dialogue. Car je me pose plus de questions que je n'ai de réponses. J'espère donc que vous m'aiderez à réaliser la grande ambition de ma vie :                      mourir moins idiot que je n'aurai vécu !

    TRINK !

     

     

     

     


    1 commentaire
  • Chères amatrices et amateurs de vin authentique, vous vous souvenez de mon appel à solidarité pour Laurent Herlin, vigneron en pays de Bourgueil : il avait vu sa récolte divisée par dix du fait des gelées de 2016. Las ! Cette année, comme tant d'autres vignerons, il est à nouveau victime du gel...

    J'avais proposé un second groupement d'achat de ses vins (et notamment de sa cuvée de "l'homme gelé") après avoir goûté ses différentes cuvées. Celle de "l'homme gelé", assemblage de vins (bios) du sud de la France, est fort honorable : je l'ai appréciée. Ce n'est pas la Romanée-Conti, évidemment, mais c'est un beau vin rouge, riche, équilibré et tannique sans excès. Je réserve ce vin à des plats savoureux et rustiques (pot-au-feu, bourguignon, lentilles avec ou sans cochonnaille, etc).

    Comme dans quelques jours je m'absente pour plusieurs semaines, je vous propose plutôt d'aller le voir et déguster sur son stand : il sera à la Fête du fromage à Pont-l'Évêque du vendredi 12 au dimanche 14 mai 2017. Vous pourrez ainsi acheter et enlever ses vins sans frais de port.

    Je lui passerai ma propre commande par courriel et, si vous me faites l'amitié de vous en charger et de la garder en votre cellier le temps de mon absence, je vous en serai très reconnaissant. S'il vous plaît, prévenez-moi avant vendredi prochain.

    Je vous invite à consulter le site internet de notre homme gelé :

    http://www.laurentherlin.com/

    Enfin, demain 30 avril, nous serons quelques personnes réunies pour discuter de la suite éventuelle des groupements d'achats. Je publierai ici le compte-rendu de cette réunion.

    TRINK !

    Pierre Paillard

     


    votre commentaire
  • En ce jour de printemps ensoleillé, je vous fais part de la suppression prochaine de ce blog. Ce sera une nouvelle étape de ma "désocialisation" assumée, commencée voici un an avec la fin des dégustations collectives de vins, préalablement aux commandes groupées. Toute cette activité extérieure fut sous le signe du partage fraternel, dans la recherche de qualité tant des vins que des relations humaines.

    Je vous invite donc toutes et tous une dernière fois, le 23 avril prochain, au 133 de la rue Eugène Quesnel, à Hérouville St Clair pour rencontrer notre amie Marine Corbel, artiste miniaturiste et aussi, si le coeur vous en dit, pour découvrir le travail éditorial de Diane de Selliers (je vous en ai déjà entretenu). Ses livres illustrent les plus grands textes de la littérature par les plus belles oeuvres d'art, souvent dispersées dans le monde entier.

    Le 23 avril, jour du premier tour d'une élection (dont nous connaissons tous le contexte calamiteux et parfois même nauséabond), je vous offre donc une échappée vers des aspects réconfortants du monde de l'art. Ce sera un antidote au contexte social et politique démoralisant ! D'une part il n'y a certes pas que le vin dans la vie, d'autre part il est précieux de ressourcer notre monde intérieur à la contemplation de la beauté.

    Je connais Marine Corbel depuis 1989, c'est elle d'ailleurs qui me fit découvrir Diane de Selliers (ceci explique cela). Marine oeuvre comme les imagiers du Moyen Âge, avec les mêmes pigments (minéraux, poudre ou feuille d'or) et les mêmes outils. Sa vocation est un véritable sacerdoce et je suis en admiration devant ses créations. C'est pourquoi je vous invite à faire sa connaissance dans l'atelier temporaire qu'elle établira dans notre salle à manger... Elle passera la journée du 23 avec nous et, de 10 h 30 à midi puis de 14 h 30 à 19 h (avant ou après votre passage par l'isoloir), vous pourrez lui faire et nous faire l'amitié (à Marie-Ma et à moi) d'un temps d'émerveillement commun.

    L'autre moment de partage et d'échange aura lieu le 30 avril au domicile de Catherine et Bruno Frémont, à Bavent (au hameau de Roncheville) et il sera question de la poursuite, ou non, des groupements d'achats, dans un autre cadre que celui que j'avais institué. Sont invitées toutes les personnes désirant et pouvant s'impliquer peu ou prou. La formule est celle du repas partagé (donc arrivée à midi, repas partagé puis débat et décisions).

    Pour le 23 avril, pas de repas partagé (l'espace sera pris par l'atelier temporaire) et il n'est pas nécessaire de me prévenir de votre passage, même si je serai heureux d'en être averti (par courriel : ecrivin@vin-authentique.net). En revanche, pour le 30 avril, veuillez prendre contact directement avec Bruno et Catherine par courriel : fremont.catherine@free.fr (pour vous inscrire, faire vos propositions d'apport au manger et au boire).

    J'espère vous recevoir bientôt, ou vous retrouver chez nos amis !

    TRINK !

     


    votre commentaire
  •     Je ne connais pas Patrick et je ne trinquerai sans doute jamais avec lui. Mais Renée, une amie, m'en a parlé... et j'ai voulu en savoir plus.

     

        En gros, voici l'histoire : enfin, ce que j'en sais. Patrick, après des études de philosophie et de sociologie, fut directeur de MJC. Il a 68 ans. Atteint d'une maladie dégénérative, hospitalisé car de plus en plus paralysé, son retour à une autonomie de vie ainsi qu'à la possibilité de lire un livre sont impossibles. Lui-même et ses enfants ont décidé de rendre l'appartement qu'il louait et de vendre ses livres. Cette bibliothèque est donc en cartons, dans l'appartement de monsieur Jean-Luc Simon, un ami de Patrick. Le bouche à oreille des amis et des relations a déjà permis une vente partielle, pour laquelle la salle à manger des Simon fut mobilisée. C'est là que mon amie Renée a acquis La galaxie Gutenberg pour quelques euros. Mais les Simon devront bientôt se résoudre à céder les invendus quasiment au prix du papier.

     

         Si je suis amoureux du vin, je le suis aussi des livres. Et j'aime bien avoir « sous le coude » quelqu'ouvrage dont je suis sûr que je le lirai un jour, car son sujet m'intéresse pour une raison ou une autre...

         J'ai donc décidé d'acquérir quelques-uns des ouvrages de Patrick (philosophie, sociologie, économie, géopolitique, un peu de littérature ?), dont les prix sont minimes ou calculés d'après ceux trouvés sur internet. Il me plaît, en outre, de posséder un ou des livres qui nourrirent l'esprit d'un homme altruiste. Bien sûr, je ne me risque pas à évoquer une « mémoire » des objets. Du moins ont-ils une histoire et, par là, une autre valeur !

     

         Une bibliothèque, c'est un capital culturel et affectif personnalisé. Je n'aimerais pas que mes chers livres soient vendus en vrac à 10 € la tonne ! Je souhaiterais bien plutôt qu'en profitent mes amis et relations... et les amis de mes amis, les relations de mes relations. Ainsi leur histoire singulière continuerait et, en cette dispersion, la chaîne humaine ne serait pas rompue dans l'indifférence de la logique marchande.    

     

        A Patrick, à ses enfants, à Monique et Jean-Luc Simon, je ferai la politesse d'une visite d'achat. Sur le nombre de titres, je suis sûr d'en trouver qui m'intéressent. J'invite à cette occasion celles et ceux d'entre vous qui partagent mon amour des livres et mon souci de présence humaine.

     

         Comme les Simon ne disposent que de leur salle à manger pour présenter (étaler) les livres de Patrick, ils me réservent un seul créneau : le samedi 11 février entre 10 heures et 11h 30. Alors, si vous le voulez bien, et le pouvez, rendez-vous ce samedi 11 à 10 h moins cinq, à Caen, devant le 6, rue du Moulin au Roy (près de la rue de la Délivrande, du lycée Laplace, du CRDP).

     

    Et si vous n'êtes pas pressés, à l'issue de nos achats, venez donc vider bouteille à la maison !

    TRINK !

    Pierre Paillard


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique